Ypsilon éditeur Littérature
Ypsilon éditeur La bibliothèque typographique
Ypsilon éditeur Ymagier

Umberto Saba

Umberto Saba est né le 9 mars 1883 à Trieste, ville cosmopolite, brassant les langues et les populations. Il est né Umberto Poli, fils d’Eduardo Abramo Poli et de Felicia Rachelle Cohen. Par amour son père se convertit au judaïsme, qu’il va vite abandonner, ainsi que sa famille. Dans un univers austro-hongrois, Umberto se sent italien avant tout. Il est confié à une nourrice slovène, Peppa Sabaz, qui sera sa source d’amour et de tendresse, sa « mère-joie ».

       En 1903, il part à Pise étudier à l’université. Après son service militaire il épouse, selon la tradition juive, Carolina Woefler, la Lina de ses poèmes d’amour, le 28 février 1909. Leur fille Linuccia naît en janvier 1910. Son premier recueil Poesie paraît en 1911. Le second Coi miei occhi date de 1912.

       Il prend le pseudonyme de Saba, autant hommage à sa nourrice, qu’à son judaïsme. Dès 1920, il fait légaliser ce nom. En 1919, il achète une librairie de livres anciens au 30 de la Via San Nicolò qu’il va tenir presque toute sa vie. Entre le travail de libraire, des crises de neurasthénie et la psychothérapie, il édifie son œuvre poétique contenue dans Il Canzoniere, mal reçue par le public et les critiques (d'où la création d’un Saba critique de lui-même et son Storia e cronistoria del Canzoniere paru en 1948). Il devient l’ami d’Eugenio Montale et d’Italo Svevo dès 1923. Carlo Levi l’admire. Elsa Morante aussi.

       À la déclaration de la guerre en 1939, poursuivi par les lois raciales, il est à Rome où Giuseppe Ungaretti essaie de l'aider. Ses livres sont interdits. Pendant l’occupation allemande, il doit se cacher à Florence en tant que juif et il échappe à la déportation en fuyant sans cesse. À la libération, il revient dans sa chère ville de Trieste. Il meurt le 25 août 1957 à la clinique San Giusto di Gorizia.

Chez Ypsilon

Umberto Saba Choses dernières
Umberto Saba
Choses dernières


Traduction & postface de Bernard Simeone

15 €

Voir le livre en détail »