Ypsilon éditeur Littérature
Ypsilon éditeur La bibliothèque typographique
Ypsilon éditeur Ymagier

Inger Christensen

Velje, 16 janvier 1935 – Copenhague, le 2 janvier 2009.

Inger Christensen publie son premier recueil de poèmes en 1962 : Lys (Lumière1). Le deuxième : Graes (Herbe2) paraît l’année suivante, puis viennent deux romans : La Machine à mouvement perpétuel (Evighedsmaskinen), en 1964, et Azorno3 en 1967. Lors de l’envoi du manuscrit d’Azorno à son éditeur, ces mots lui échappent : « Ça y est. C’est parti » : ils seront les premiers mots de son grand recueil de poèmes qui va paraître en 1969 et s’intituler Det (Ça – à ce jour inédit en français). Un autre roman paraît en 1976 Det malede værelse (La Chambre peinte4). En 1979, un bref recueil de poèmes Brev i april (Lettre en avril5) annonce le tournant qui sera, en 1981, Alfabet (Alphabet6).
Ses deux derniers recueils de poèmes, très brefs, paraissent respectivement en 1989 Digt om døden (Poèmes sur la mort) et en 1991 Sommerfugledalen (La Vallée des papillons). Elle a publié des pièces de théâtre : Intriganterne (Le Complot) en 1972, En vinteraften i Ufa og andre spil (Un hiver à Ufa et autres pièces) en 1987 ; et des essais : Del af labyrinten (Partie du labyrinthe) en 1982, Hemmelighedstilstanden (État de secret) en 2000.

1 Les Cahiers de Royaumont, Luzarches, 1989. Traduction de Janine et Karl Poulsen
comme pour tous les livres d’Inger Christensen traduits en français à ce jour.
2 Atelier La Feugraie, Saint-Pierre-la-Vieille, 1993.
3 Circé, Paris, 2011.
4 Arcane 17, Saint-Nazaire, 1986.
5 Arcane 17, Saint-Nazaire, 1985.
6 La traduction de Janine et Karl Poulsen – ici revue et corrigée – avait été publiée aux éditions Samuel Tastet en 1984.

Chez Ypsilon

Inger Christensen Alphabet
Inger Christensen
Alphabet

édition bilingue danois-français

traduction de Janine & Karl Poulsen

21 €

Voir le livre en détail »