Ypsilon éditeur Littérature
Ypsilon éditeur La bibliothèque typographique
Ypsilon éditeur Ymagier

James Baldwin


James Baldwin naît à Harlem, New York, en 1924. Il grandit dans la pauvreté et la religiosité de ce quartier noir. En 1943, il quitte le ghetto et s’installe dans le Greenwich Village, quartier des artistes et écrivains, où il se lie d’amitié avec Richard Wright et commence à écrire des articles et nouvelles pour plusieurs revues (The Nation, Partisan Review et Commentary). En 1948 fuit New York vers Paris, où il se sentira libre d’écrire sur son histoire personnelle et raciale. «Une fois que je me suis retrouvé de l'autre côté de l'océan, j’ai vu d'où je venais très clairement ... Je suis le petit-fils d'un esclave, et je suis écrivain. Je dois faire face à ces deux aspects à la fois», Baldwin dira dans une interview à The New York Times. À partir de ce moment il partagera on temps entre les États-Unis et la France où il meurt en 1987 à Saint-Paul-de-Vence. Reconnu comme l’un des grands écrivains afro-américains du XXe siècle, il est l’auteur de nombreux romans et essais où l’autobiographie et la réflexion politique sont mêlés aussi bien dans la fiction que dans le récit historique. Traduit en France dès la fin des années 50, la plupart de ses livres sont publiés chez Gallimard (désormais en Folio).

Chez Ypsilon

James Baldwin Chassés de la lumière
James Baldwin
Chassés de la lumière


Traduction –revue, corrigée et enfin complète–
de Magali Berger
Postface de Félix Boggio Éwanjé-Épée
& Stella Magliani-Belkacem

17 €

Voir le livre en détail »