Ypsilon éditeur Littérature
Ypsilon éditeur La bibliothèque typographique
Ypsilon éditeur Ymagier

Carlos Pardo, « Poètes de la solitude », Le Monde diplomatique, août 2021


«Je suis tout entière un être littéraire », écrit Alejandra Pizarnik dans son Journal[1]). Née en 1936, celle qui deviendra une poétesse majeure est alors cette jeune fille inscrite à la faculté de journalisme de Buenos Aires qui pr…

Linda Lê, « L’obscure extravagance de vivre », En attendant Nadeau/Mediapart, 22 juillet 2021


Les éditions Ypsilon, à l’origine de nombreuses traductions de l’œuvre de la poète argentine Alejandra Pizarnik, née en 1936 et morte par suicide en 1972, font paraître les premiers cahiers de son Journal

Marie Etienne, « Une si belle dette d’amour », Mediapart/En attendant Nadeau, 11 juillet 2021.


On savait Hermine Karagheuz, morte en avril dernier, dotée de divers talents. On découvre, à l’occasion de la réédition de Roger Blin, une dette d’amour, que celui d’écrire n’était pas le moindre et que son goût pour la poésie ét…

Note de lecture de Marie-Noël Rio, Le Monde diplomatique, juillet 2021.


La femme du peuple Concetta La Ferla et l’intellectuelle Maria Attanasio vivent dans la petite cille sicilienne de Caltagirone, où elles sont nées, la première au début des années 1930 et la seconde en 1943. Elles militent au Parti communiste ita…

Thierry Clermont, « Pizarnik : la musique de la douleur », Le Figaro littéraire, 17 juin 2021


« Je ne comprends pas comment les autres n’ont pas un terreur affreux (sic) du monde. J’ai peur des autres et de moi-même (…) Je voudrais vivre pour écrire.  » Cet aveu en français, couché dans son Journal, en ma…