Ypsilon éditeur Littérature
Ypsilon éditeur La bibliothèque typographique
Ypsilon éditeur Ymagier

(Notes de lecture) Eliot Weinberger, 19 manières de regarder Wang Wei, par Camille Loivier, Poezibao, 05.06.2020


C’est un livre remarquable que les éditions Ypsilon nous offrent, une fois de plus ; je voudrais le relire cent cinquante fois. Rien ne m’a plus enthousiasmée que de lire dix-neuf fois le même poème sans pourtant avoir l’impression d’en avoir fai…

Note de lecture de Youness Bousenna à propos de 19 manières de regarder Wang Wei, Télérama, n°3672, 27 mai 2020.


« Traduire, c’est trahir », selon l'adage. Et celui-ci est bien cruel, car comment rendre un poème écrit en chinois classique au VIIIe siècle, sous la dynastie Tang ? Si les quatre vers du poème de Wang Wei, auteur bouddhiste qui était éga…

Ludovic Lament, « Dans le “trou noir du pouvoir absolu” d’un caudillo paraguayen », Mediapart, 5 avril 2020


Augusto Roa Bastos a tressé le monologue d’un héros de l’indépendance du Paraguay, devenu dictateur « suprême et perpétuel » de 1814 à 1840. Texte majeur en Amérique latine, Moi, le Suprême, publié en 1974, ressort en France.

« Le voyage d’un poème », note de lecture d’Adrien de la librairie Ombres blanches


Grâce à un poème de Wang Wei, un peintre et poète chinois ayant vécu sous la dynastie Tang, Eliot Weinberger offre une réflexion stimulante et belle sur la poésie et la traduction. Partant du texte chinois, en idéogrammes, puis de sa transcriptio…

Note de lecture de Matthieu Gosztola à propos du Cheval de feu de Vladimir Maïakovski sur Poezibao


À la fin du Sacrifice de Tarkovski, « Petit Garçon » arrose un arbre mort : « Au commencement était le verbe. Pourquoi papa ? » Au commencement de ce film, le dernier du cinéaste russe, le père nourrit « Petit Garçon » avec l’eau sédimenta…