Ypsilon éditeur Littérature
Ypsilon éditeur La bibliothèque typographique
Ypsilon éditeur Ymagier

« Jean Toomer : Canne » par Mathilde Azzopardi in CCP n° 34-3


Sous couverture rouge terre, les éditions Ypsilon reprennent Canne de Jean Toomer, livre phare de la littérature afro-américaine1.
Les lieux du roman — la Géorgie et Washington, le Sud rural et le Nord urbanisé –, comme les corp…

« Leonardo Sciascia : Fables de la dictature » par Jérôme Duwa in CCP n°34-3


Une fable peut-elle rendre lucide ?
Le livre de Leonardo Sciascia s’achève sur l’image peu optimiste d’un homme enfouissant sa peur sous ses couvertures. Et il commence par une allusion non moins pessimiste au Loup et l’agneau de Ph…

« Ingeborg Bachmann : Le dicible et l’indicible » par Claudine Galea, in CCP n°34-3




C’est à un merveilleux travail de la romancière autrichienne Ingeborg Bachmann que les éditions Ypsilon nous donnent accès aujourd’hui : ses écrits radiophoniques…

« Livres : l'écrivain criminel et une revue littéraire morte-née », par E. B., Philippe Azoury, Grazia, 06 août 2017


[…] Harlem, 1926. Un groupe de jeunes artistes noirs lance une revue littéraire : Fire !!

Credo : si les Blancs n'aiment pas ça, on s'en moque, et si les Noirs n'aiment pas ça non plus, qu'ils aillent se faire voir. Seules c…

 « Un coup de Fusil »


 , par Isabelle Baladine Howald


, note de lecture sur Poezibao


« Larvato prodeo », la formule de Descartes, « j’avance masqué » — qui, si on le lit de près, lui va si bien — est reprise vers la fin de son livre par Susan Howe, elle-même poète*, et en quelque sorte, tout s’éclaire. La personnalité d’Emily Dic…