1/12/2016

Louise de Crisnay, « Jean Toomer, plein Sud noir », Libération, 9 décembre 2016

Libération

Un roman phare de l’histoire de la littérature afro-américaineEsther a 27 ans et des pulsions. Enfant, elle a vu une fois King Barlo se jeter à terre et dire : « Jésus y m’a chuchoté des paroles étranges dans le tuyau de l’oreille, oh ! tout au fond du tuyau de (…)

Lire la suite

18/10/2016

Rencontre & signature avec Cyrus Highsmith à la librairie Le Monte-en-l’air

Le créateur de caractères & typographe américain Cyrus Highsmith viendra pour la première fois en France présenter son travail et en particulier son livre Espaces du paragraphe, publié dans la collection « ; Bibliothèque typographique ; » chez Ypsilon Éditeur. Librairie Le Monte-en-l’air
2 Rue de la Mare
75020 Paris
https : //montenlair. wordpress.com

23/09/2016

Soirée Ingeborg Bachmann à la librairie Texture

À l’occasion de la parution de Le dicible et l’indicible d’Ingeborg Bachmann aux éditions Ypsilon, la librairie Texture invite Michèle Cohen-Halimi, traductrice de ce livre, et Isabella Checcaglini, éditrice d’Ypsilon, à présenter leur travail autour de ce projet. Librairie Texture
94 Avenue Jean Jaurès
75019 Paris
http : //www. texture-librairie.fr

30/08/2016

Gérard-Georges Lemaire, « H. D. : Vale Ave », CCP, 30 août 2016

Cahier Critique de Poésie

Hilda Doolittle (1886-1961), qui a choisi H. D. comme nom de plume (à l’instigation d’Ezra Pound, avec qui elle s’était fiancée), est certainement l’une des plus grandes poétesses américaine du XXe siècle. Elle a été l’un des membres du groupe imagiste, qui a été créé à Londres en (…)

Lire la suite

3/08/2016

Louise de Crisnay, « Ingeborg Bachmann, collages sur les ondes », Libération, 3 août 2016

Libération

Un ouvrage inédit de l’écrivaine autrichienne réunit ses essais polyphoniques autour de quatre auteurs pour ses émissions de radio dans les années 50.

Il y a les inédits de façade et les autres. L’appellation contrôlée - imitation tampon sur la couverture ou bandeau (…)

Lire la suite

8/06/2016

34e Marché de la poésie

Venez nous retrouver sur le stand — 601 — que nous partageons avec les éditions du Chemin de fer et Héros-Limite – Tous nos livres seront là ! place St-Sulpice
75006 Paris

Mercredi 8 juin : 14h-21h30
Jeudi 9 juin : 11h30-21h30
Vendredi 10 juin : 11h30-21h30
Samedi 11 juin : 11h-21h30
Dimanche 12 juin : 11h30-20h

4/06/2016

Rencontres culturelles « aux bords du poème » à Villefontaine

Isabella Checcaglini, éditrice d’Ypsilon, est invitée aux rencontres culturelles « aux bords du poème » le samedi 4 juin à Villefontaine, notamment à la table ronde avec Cyrille Noirjean directeur artistique de l’URDLA de Villeurbanne. Espace Jacques Prévert
90 avenue de la Verpillière
38090 Villefontaine
Voir le programme complet »

31/05/2016

Soirée à la bibliothèque Carnegie de Reims

(Entrée libre) Isabella CHECCAGLINI, éditrice, & Billy DRANTY, écrivain, parleront du travail éditorial autour de la correspondance de Léon PIERRE-QUINT avec Roger GILBERT-LECOMTE et René DAUMAL & entre Roger GILBERT-LECOMTE et René DAUMAL. Bibliothèque d’étude et du patrimoine
2 place Carnegie
51100 Reims

17/03/2016

Salon du Livre de Paris

Comme chaque année nous serons présents sur le stand de la région Île-de-France : G 69

4/03/2016

« Vale Ave de H.D. », Librairie Ptyx, 4 mars 2016

Librairie Ptyx (Bruxelles)

Qui voudrait ramener Hilda Doolittle, et en particulier ce recueil, à sa seule articulation féministe se tromperait d’importance. Ou n’y aurait décelé que ses propres obsessions. Si H.D. place bien son recueil sous le patronage de Lilith, première femme d’Adam — mais pas que —, et donc en réfère (…)

Lire la suite

2/03/2016

Ypsilon à Besançon chez Marulaz

Manuel Daull invite Ypsilon dans sa belle libraire de poésie

Librairie Le Marulaz
2 place Marulaz
25000 Besançon
lemarulaz

29/02/2016

Franz Himmelbauer, « C. L. R. James, Marins, renégats & autres parias. L’histoire d’Herman Melville et le monde dans lequel nous vivons. », lundi.am, 29 février 2016

Lundi.am

Voici un OVNI littéraire : un commentaire de l’œuvre de Melville – avant tout de Moby Dick – par celui que le London Times surnomma le « Platon noir » en 1980 et qui se disait lui-même marxiste… « Plus un écrivain est grand, moins sa biographie personnelle importe », écrit (…)

Lire la suite

26/02/2016

Autour de C. L. R. James à la libraire L’Atelier, Paris 20e

Rencontre avec Matthieu Renault à l’occasion de la parution de Marins, renégats & autres parias de C. L. R. James et de sa biographie intellectuelle La vie révolutionnaire d’un “Platon noir”. Librairie L’Atelier
2 bis Rue du Jourdain
75020 Paris

12/01/2016

Sébastien Hoët, « Roger Gilbert-Lecomte / René Daumal : Correspondance 1924-1933 », CCP, 12 janvier 2016

Cahier Critique de Poésie

C’est un travail substantiel sur Le Grand Jeu qu’accomplissent les belles éditions Ypsilon en publiant ce volume après avoir donné successivement la correspondance de Roger Gilbert-Lecomte puis celle de René Daumal avec le même Léon Pierre-Quint. Il sera difficile à un amateur, même (…)

Lire la suite

31/12/2015

A. Fr., « Alejandra Pizarnik, reine de la nuit noire », L’Humanité, 31 décembre 2015

L’Humanité

Une œuvre. Deux traducteurs. Douze volumes. Et la belle fidélité d’Isabella Checcaglini. C’est cela que j’aimerais saluer en même temps que la poésie d’Alejandra Pizarnik, cette Argentine qui entendait « faire de son corps le corps du poème », toujours inquiète de ce qu’il peut y avoir de (…)

Lire la suite

27/11/2015

ORPHEU & Ypsilon Éditeur à la librairie Le Livre à Tours

Librairie le livre – Tours

Soirée littéraire à la librairie Le Livre | 24 Place du Grand Marché | 37000 Tours | www. librairielelivre.com

À l’occasion la parution de la revue Orpheu aux éditions Ypsilon, rencontre avec le traducteur Patrick Quillier et l’éditrice Isabella Checcaglini.

21/11/2015

Rencontre Alejandra Pizarnik
à la Halle Saint-Pierre

Présentation de l’œuvre d’Alejandra Pizarnik publiée intégralement aux éditions Ypsilon, avec : Ana Becciu | poète et traductrice, amie d’Alejandra Pizarnik, éditrice de ses œuvres complètes en Espagne et représentante de ses ayants-droit –
Étienne Dobenesque | traducteur –
Isabella Checcaglini | éditrice. Lectures par Sophie Quetteville et Julien Delorme. Rencontre animée par Julien Delorme. Halle Saint Pierre
2, rue Ronsard
75018 Paris
Métro : Anvers/Abbesses
www. hallesaintpierre.org

13/11/2015

Salon de l’édition indépendante

Comme chaque année nous serons présents au Salon de l’Autre Livre
– stand D14. Vendredi 13 novembre de 14h à 21h
Samedi 14, de 11h à 21h
Dimanche 15, de 11h à 19h

Espace des Blancs Manteaux
48, rue Vieille du Temple
75004 Paris (Métro : Hôtel de Ville ou Saint Paul) Entrée libre

23/10/2015

Autour d’ORPHEU chez Terra Nova à Toulouse

Soirée littéraire à la librairie Terra Nova | 18 rue Gambetta | 31000 Toulouse.

–> À l’occasion la parution de la revue Orpheu aux éditions Ypsilon, rencontre avec le traducteur Patrick Quillier et l’éditrice Isabella Checcaglini.

– – > Les principaux maîtres d’œuvre de la revue Orpheu sont Fernando Pessoa, Mário de Sá-Carneiro et José de Almada Negreiros. Cette première traduction française de l’ensemble des trois numéros de la mythique revue portugaise (deux publiés en 1915, le troisième resté à l’état d’épreuves) permet d’évaluer à leur juste mesure le poids de ces écrivains de premier plan et de percevoir l’importance de la génération qu’ils représentent.

– – –> Les passionnés de Pessoa et de Sá-Carneiro trouveront ici de quoi nourrir leur connaissance de ces auteurs, en découvrant le terreau fertile dans lequel leurs premiers textes ont pu germer et éclore.

15/10/2015

D’un pays à l’autre. Découvertes et aventures de la traduction littéraire.

D’UN PAYS L’AUTRE. DECOUVERTES ET AVENTURES DE LA TRADUCTION LITTERAIRE. À la Meshs, 2 Rue des Canonniers, 59000 Lille, Espace Baiëtto. Métro Lille Flandres. – 1ère table ronde 9h30-12h00 : « L’écrivain et le traducteur ou la joie du passeur »
=> Le traducteur est-il le « lecteur idéal », l’intermédiaire capital d’un pays vers l’autre ? Si la traduction est une négociation des différences, le rôle du traducteur apparaît essentiel pour bâtir la rencontre entre les cultures. En présence de traducteurs et d’écrivains, un dialogue à plusieurs voix pour éclairer les rapports qui se nouent entre un écrivain et son traducteur, et le rôle de ce dernier en tant que « passeur de frontières ». Le lecteur idéal, c’est le traducteur. Il est capable de disséquer le texte, de le dépiauter, de trancher jusqu’à la moelle, de suivre chaque artère et chaque veine et puis de mettre sur pied un être vivant entièrement neuf. Le lecteur idéal n’est pas un taxidermiste. (Alberto Manguel) Avec : Anne-Laure Brisac, éditrice et traductrice. Elle a toujours préféré choisir les textes et les auteurs qu’elle traduit. Parmi eux, Christos Chryssopoulos, avec qui elle a partagé en 2013 le Prix Laure-Bataillon pour Une lampe entre les dents (éd. Actes sud). Elle a également traduit, du même auteur, Terre de colère (éd. La Contre Allée, 2015). Roberto Ferrucci, écrivain et traducteur. Il est né à Venise, ville d’où il continue d’écrire tout en effectuant des séjours réguliers en France, sur invitation, par exemple, de la Maison des Écrivains Étrangers et Traducteurs de Saint-Nazaire. Il est notamment l’auteur de Ça change quoi (Seuil, 2010) et le traducteur italien de Jean-Philippe Toussaint. Joanna Bator, journaliste et écrivaine, née à Wał ; brzych, à l’ouest de la Pologne. Elle fait des études de philosophie et de sociologie et décide de se consacrer entièrement à l’écriture après le succès du Mont-de-Sable, en 2009. Collaboratrice du quotidien Gazeta Wyborcza, elle s’intéresse au féminisme et à la psychanalyse. Lauréate du prix Niké en 2013 pour Il fait noir, presque nuit, elle est considérée comme l’une des voix importantes de la littérature polonaise contemporaine. Joanna Olech est née à Varsovie. Auteure pour la jeunesse, illustratrice, graphiste et journaliste, elle s’est fait connaître comme auteure en 1994 avec la Dynastie des Mizioł ; ek, un cycle romanesque réaliste et comique qui s’adresse aux enfants de dix à douze ans. Elle écrit des articles sur la littérature pour enfants publiés dans les plus grands titres de la presse polonaise. Elle est lauréate de nombreux prix. Margot Carlier est spécialiste de littérature polonaise, enseignante de langue et de civilisation polonaise à l’université Jules-Verne à Amiens, conseillère littéraire aux éditions Actes Sud. Elle est notamment la traductrice de plusieurs ouvrages de Joanna Olech, mais aussi de Olga Tokarczuk, Hanna Krall, Mariusz Szczygieł ; et Wiesł ; aw Myś ; liwski. - 2ème table ronde 13h30-15h30 : « La fabrique éditoriale ou le choix de la traduction » .
=> Pourquoi une maison d’édition décide t-elle de consacrer toute ou une partie de sa production éditoriale aux oeuvres traduites ? comment choisit-on les auteurs et les livres qu’on décide de publier, comment choisit-on le bon traducteur ? quels sont pour un éditeur les risques propres à la traduction
d’un auteur encore inconnu du public, dont les sujets traités ne trouvent pas un écho immédiat dans la culture et la langue d’arrivée ? Et comment et pour quelles raisons fait-on ce travail de sensibilisation ? Pour la leçon de lecture, ce jour-là, ma grand-mère avait choisi, dans une version à l’usage de la jeunesse, le passage du Don Quichotte où se déroule la bataille contre les moulins. Elle me demande si je savais dans quelle langue avait été écrite cette histoire. J’hésitais, elle me souffla la réponse, l’espagnol. Sa question en préparait une autre. Et dans quelle langue venais-je de la lire, cette histoire ? En français, pardi. Ainsi, petit sorcier, reprit-elle, tu viens de lire en français une histoire écrite en espagnol ? Ce jour-là, elle venait de me révéler un monde que je n’aurais pu nommer encore mais qui serait désormais le mien. Tout avait été déversé d’un coup par sa malicieuse question : le livre, la lecture, le texte et sa traduction. Et tout y était : la découverte, l’aventure, l’écriture et le talent. (Hubert Nyssen) Avec : Isabella Checcaglini, originaire de Foligno (Italie), a crée les éditions Ypsilon en 2007. Son catalogue, farouchement tourné vers les langues étrangères et par conséquent la traduction, donne notamment à lire le premier ouvrage de Djuna Barnes, Le Livre des répulsives, sans parler de la poétesse argentine Alejandra Pizarnik, de Pier Paolo Pasolini, Fernando Pessoa ou Urica Zurn. Jovana Petrović ; a crée sa maison d’édition en 2002. Elle s’appelle Lettr’Ange et édite des livres graphiques pour les grands et petits, drôles, libres et décalés. A son catalogue on peut trouver, entre autre, Un Rhume… Au Plum’ ! , La Balançoire, deux albums jeunesse traduits et adaptés du coréen. Dimitri Vazemsky est éditeur, auteur et plasticien. Avec sa maison d’édition, La Nuit Myrtide, il part volontiers et même souvent à la rencontre d’autres cultures et d’autres langues. Il a notamment publié Direct dans la mâchoire, anthologie bilingue de la littérature argentine. Après plusieurs voyages en Pologne, il travaille actuellement à L’homme de parole, projet de coédition en français, polonais, tchèque, allemand et anglais. Dorota Hartwich est éditrice et traductrice polonaise. Le catalogue de Format, sa maison d’édition, comprend déjà une cinquantaine de titres dont 40 % adaptés du français. Elle vient de publier en France Un prince à la pâtisserie, un livre-phénomène, une petite oeuvre d’art qui se déplie sur plus de six mètres. En tant qu’éditrice et traductrice, elle a reçu la médaille de chevalier de l’Ordre des Arts et Lettres. Benoît Verhille est directeur éditorial aux éditions La Contre Allée, fondées en 2008. En suivant la Contre Allée, on se retrouve régulièrement en Espagne, en Italie, en Pologne, en Grèce, au Portugal ou en République tchèque, à travers des ouvrages de fictions et des essais qui, en questionnant nos sociétés et nos identités, nous révèlent des écritures et des combats résolument actuels. Tables rondes modérées par Anna Rizzello, traductrice et éditrice aux éditions La Contre Allée. Cette rencontre a été conçue par les éditions La Contre Allée en partenariat avec le service international et le réseau des bibliothèques de la Ville de Lille, Lille 3000, la ville de Wroclaw et Wro 2016 à l’occasion de l’événement « Lille-Wrocł ; aw : à la découverte de la littérature Polonaise ». La Contre Allée reçoit le soutien de la Drac, du Conseil régional du Nord Pas-de Calais, du département du Nord et de la Ville de Lille pour son programme d’activités. Entrée libre. Réservation souhaitée par mail à contactlacontreallee@gmail.com
Infos : www. lacontreallee.com